« Quel beau souvenir que ce jour de juillet où nous nous sommes installés dans notre maison. Et puis l’automne est venu, apportant la fraîcheur. Nous avons donc allumé le chauffage. Les premiers jours, il nous semblait que le salon avait du mal à se réchauffer. Pourtant nous avions choisi un plancher chauffant à eau chaude basse température. Mais pas plus de 16° dans la pièce, c’est vraiment trop peu.
Nous avons appelé la société installatrice. Elle a décliné toute responsabilité et nous sommes restés des mois dans cette situation.
Notre maison était glaciale, notre « capital » se déteriorait à vue d’oeil.
Une amie d’une amie nous a conseillé de contacter ACtE . »

ouest-expertise-infrarouge-chauffage-sol

L’oeil de l’expert

Afin de pouvoir établir un diagnostic précis, l’expert ACtE a contrôlé toutes les zones, prétendument couvertes par le circuit chauffant, à l’aide d’une caméra thermique.
Les images parlaient d’elles mêmes : l’installation était sous-dimensionnée. De plus, l’isolant de sous-face accusait un coefficient de 0,75 au lieu de 2. En bref, il n’y avait pas d’autre solution que de casser.

controle-expertise-150x150

Le chef d’entreprise a été jugé responsable des malfaçons !

Related posts