Notre expert officie régulièrement sur radio RCF haute Normandie 88.2 FM. À ce titre, il répond régulièrement aux questions des auditeurs concernant des expertises habitations. Face aux nombreuses questions sur les sinistres liés aux incendies domestiques, nous vous expliquons aujourd’hui tout ce qu’il faut savoir sur ces sinistres pas comme les autres. Quelles sont les origines de ces feux ? Comment se caractérisent les départs d’incendies ? On vous dit tout !

incendies domestiques

L’incendie domestique fait peur à beaucoup de monde et à juste titre puisque ses origines sont trop souvent meurtrières. Pourtant, connaître à minima les causes de départ de feu possible, c’est sans prémunir.

L’incendie domestique : des chiffres qui font froid dans le dos

Il faut savoir qu’il y a environ 263 000 départs de feu par an en France dans des logements d’habitation. Ce chiffre étourdissant l’est encore plus quand on sait qu’un incendie domestique a lieu toutes les 2 minutes et un sur 4 est déclenché par un accident électrique.

L’autre variable importante et surtout étonnante c’est que ces incendies sont 2 fois plus nombreux qu’il y a 20 ans ! Ils sont malheureusement la cause d’environ une centaine de décès et 10.000 blessés chaque année.

Enfin dernier chiffre à connaître : 70% se produisent la nuit.

Les causes des incendies domestiques

Même si les départs de feu sont souvent d’origines multiples, on retrouve tout de même certains schémas répétitifs. Ainsi, les incendies liés à l’utilisation de cigarettes, de bougies, et de matériels de cuisine (poêle surcharge en graisse ou friteuse) sont nombreux.

Autre cause régulière, les surcharges sur les prises électriques, les dysfonctionnements des tableaux électriques, mais également les feux provenant des ventilations mécaniques peu ou pas entretenues.

Autant d’éléments qui mal entretenus ou pas aux normes sont de vraies bombes à retardement dans nos maisons. Aussi, beaucoup de personnes ont tendance à brancher trop d’appareils sur une même prise. Même si cela peut déclencher un incendie, il y a malheureusement d’autres causes.

Prévenir l’incendie domestique

Il y a en France environ 27 millions de logements. 16 millions d’entre eux (plus de la moitié donc) ont été construits avant 1974.

Parmi ceux-ci, 7 millions sont considérés comme « à risque » (et 300 000 le deviennent chaque année). Enfin 2,3 millions sont équipés d’installations très dangereuses.

Nous sommes donc rapidement d’accord en voyant ces chiffres qu’il n’y a qu’une solution valable pour prévenir l’incendie domestique : la réfection ou la mise aux normes électriques.

Nous pouvons donc vous conseiller de faire contrôler votre installation électrique et de mettre aux normes de sécurité votre maison ou appartement. Il faut également la faire contrôler régulièrement- tous les 2 ans dans l’idéal. Même si une installation est aux normes, les appareillages peuvent se dégrader et être à la base d’un départ de feu.

Enfin, il faut aussi mener un vrai travail de sensibilisation afin que les particuliers pensent plus régulièrement à l’entretien des ventilations mécaniques contrôlées (VMC). Beaucoup se situent dans les combles et sont ainsi oubliées lors du ménage de printemps !

On peut penser qu’il s’agit d’appareils inoffensifs, pourtant la ventilation aspire de l’air qui contient de la poussière. Si l’installation n’est pas régulièrement entretenue, ces particules s’accumulent dans les filtres. Avec le temps, elles vont quasiment obstruer le système d’aspiration qui va bien entendu se mettre à chauffer puis mettra le feu à la poussière.

De l’intérêt des détecteurs de fumée

Obligatoires depuis la loi du 9 mars 2015, les systèmes de détection de fumée hurlent sur les bases de 105 à 120 décibels. Ils permettent donc de réveiller les occupants des lieux lorsqu’un feu se déclare en pleine nuit (rappelez-vous : 70 % des feux surgissent la nuit).

En principe ils sont donc le parfait moyen de prévention, cependant il faut bien les installer pour qu’ils soient efficaces. La proximité des chaufferies, chaudières, cuisines, couloirs et cages d’escalier sont les endroits privilégiés. Si la loi du 9 mars 2015 indiquait que trois appareils seraient suffisants pour couvrir une habitation, il faut cependant se montrer plus pragmatique et en installer en nombre suffisant en fonction de son habitation.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !