Découvrez notre rubrique « Vos problèmes / nos solutions » . Notre expert analyse et conseille des particuliers rencontrant un problème précis dans leur construction ou leur rénovation.

Aujourd’hui, nous nous rendons chez Magalie, propriétaire d’un appartement dans un immeuble ancien. A la suite de son projet de création de salle de bain, elle rencontre de nombreux soucis avec notamment de l’eau qui fuit chez sous voisin du dessous.

L’appartement qu’a acheté Magalie il y a 3 ans est situé au dernier étage sous combles d’un immeuble briochin. Magali se lance dans des travaux de rénovation complète de son bien. Elle décide notamment de créer une salle douche attenante à sa chambre. Elle fait appel à un professionnel pour les travaux. Il met ainsi en œuvre tous les tuyaux d’alimentation et d’évacuation. Il installe un receveur plat pour simuler une douche à l’italienne, réalise le carrelage et la pose du mobilier et pare-douche . Peu de temps après la livraison du chantier, Magalie relève des traces d’humidité sur la cloison entre sa chambre et la nouvelle salle d’eau.

L’oeil de l’expert

Notre propriétaire a joué de malchance et de mauvaise organisation dans la gestion de ce problème. Plutôt que de contacter directement son assurance habitation pour déclarer le sinistre dès le départ, Magalie contacte l’entreprise qui a fait les travaux. Cette dernière met 6 semaines à se déplacer pour venir constater le problème . Evidemment entre temps l’eau a continué à dégrader les cloisons et même à s’infiltrer dans l’appartement du dessous… ce qui comme vous pouvez vous en douter, cause aussi des soucis de bonne entente entre les voisins.

L’entreprise lors de son déplacement sur site affirme avec mauvaise foi, que son travail n’est pas en cause concernant ce sinistre. Magalie se trouve alors dans une situation compliquée qui semble inextricable et contacte enfin son assurance. Malheureusement le mal est déjà fait et le dégât se propage vite…

Zoom sur l’expertise de l’assurance

Une fois le sinistre déclaré, l’expert assurance vientestimer les travaux d’embellissement. En effet, ce n’est pas à l’assureur d’effectuer des recherches et de déterminer les travaux de reprises nécessaires. Son rôle est uniquement de constater mais pas de lancer les investigations. Magalie perd donc un temps précieux car à ce stade le sinistre date d’il y a 6 mois ! L’eau s’est propagée massivement, elle découvrira plus tard qu’un champignon lignivore s’est développé et a commencé à croquer le bois du plancher.

Les solutions

Magalie a été très courageuse. Sans aide, elle a décidé de convoquer tous les intervenants de sa rénovation. Au cours de cette réunion, un professionnel lui donne des conseils. Une nouvelle réunion sera organisée avec l’assurance de l’entreprise qui a réalisé les travaux dans la salle d’eau.

Ainsi, le dossier de notre propriétaire est toujours en cours bien qu’une dernière avancée a été faite dernièrement. L’expert assurance de l’entreprise en charge des travaux a fait vérifier l’origine de l’humidité et effectué des sondages à la jonction du carrelage et de la cloison… Il a été mis à jour qu’aucune étanchéité n’a été réalisée sur la cloison et sur le plancher bois… Ainsi le dossier de Magalie est toujours en cours, et nous vous tiendrons bien-sûr informés dès que nous aurons des nouvelles.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !