Appelez-nous gratuitement au 0 800 634 500

Intro Jean Sébastien : Aujourd’hui il s’agit de la création de salles de bains ou douches dans un ancien immeuble.
En effet Jean Sébastien, nous avons reçu par courriel sur rcf22@rcf.fr rubrique ma maison, une question de Magalie à ce sujet. Elle a fait faire une salle de bain dans son appartement. Malheureusement, il y a beaucoup de problèmes, notamment de l’eau qui fuit dans l’appartement du dessous.

Question 1 : Dans notre dossier du jour Sylvain pouvez-vous nous expliquer le contexte ?

Bien sûr, Magalie est propriétaire d’appartement situé au dernier étage sous comble d’un immeuble briochin. Cet appartement a été acheté il y a 3 ans. Dans le cadre de sa rénovation complète, Magalie décide de créer une salle douche attenante à sa chambre. Dans le cadre des travaux, un professionnel a mis en œuvre tous les tuyaux d’alimentation et d’évacuation, puis a fourni un receveur plat pour faire comme une douche à l’italienne. L’entreprise a également réalisé le carrelage et la pose du mobilier et pare douche qui vont bien.

Q 2 : Alors que s’est-il passé ?

Et bien peu de temps après avoir pris possession de son appartement, Magalie relève de l’humidité au droit de la cloison entre sa chambre et la salle d’eau.

Q 3 : Elle a dû régulariser une déclaration auprès de son assurance en responsabilité pour ce dégât ?

Et bien non, Magalie a contacté l’entreprise qui a fait les travaux et celle-ci ne s’est pas déplacée tout de suite. Ce n’est qu’au bout de 6 semaines qu’il vient voir le problème. Avec beaucoup de mauvais foi, il indique que son travail n’est pas la cause de ce désordre. En attendant, l’eau continuait à dégrader les cloisons. Par ailleurs, l’eau s’infiltrait dans l’appartement du dessous. Le voisin mécontent interpelle Magalie qui essaye d’expliquer la situation et l’impasse dans laquelle elle se trouve avec le professionnel. La situation devient très tendue.

Q 4 : Magalie a donc saisi son assurance ?

Oui mais peut-être un peu tard car le dégât se propageait très vite.

Q 5 : Il y a eu une expertise d’assurance ?

Oui Jean Sébastien, l’expert d’assurance dans le dégât des eaux déclaré par Magalie est juste venu estimer les travaux d’embellissement. En effet, ce n’est pas à l’assureur d’effectuer des recherches et de déterminer les travaux de reprises nécessaires.

Q 6 : Mais, Magalie perd du temps avec ces décisions ?

Et oui, malheureusement ! Puisqu’à ce stade ce sinistre date d’il y a 6 mois et que l’eau s’est propagée massivement, elle découvrira plus tard qu’un champignon lignivore s’est développé et a commencé à croquer le bois du plancher.

Q 7 : Qu’est qu’elle a fait ?

Magalie a été très courageuse. Sans aide, elle a décidé de convoquer tous les intervenants de sa rénovation. Au cours de cette réunion, un professionnel lui donne des conseils. Une nouvelle réunion sera organisée avec l’assurance de l’entreprise qui a réalisé les travaux dans la salle d’eau.

Q 8 : Ouf !! enfin elle voit le bout du tunnel ?

Et bien non Jean Sébastien, ce n’est pas encore fini. Pour vérifier l’origine de l’humidité, l’expert d’assurance de l’entreprise décide d’effectuer des sondages à la jonction du carrelage au droit de la cloison.

Q 9 : Et il a trouvé quoi ?

Aucune étanchéité n’a été réalisée sur la cloison et sur le plancher bois…

Q 10 : Alors que devait faire l’entreprise ?

Vous serez tenu informés au prochain numéro.

Partagez cette information

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *